Obtenez 10% de remise en Poupons-Dollars à l'achat d'une poussette Thule Urban Glide 2.

Logo de Poupons et Cie, boutique pour bébé

Inscrivez-vous à notre infolettre et obtenez

10% de rabais

sur votre prochaine commande

à l'achat de 75$ et plus avant taxes.

 

Soyez sans crainte, votre adresse courriel ne sera jamais divulguée et vous pourrez en tout temps vous désabonner rapidement et simplement.
(Nous aussi on déteste le “spam”)

Non merci

La chasse aux lutins de Noël : Une première tentative

C’est avec nos 2 pièges, 2 biscuits et beaucoup d’enthousiasme que nous avons bravé le froid ce samedi soir dernier afin d’installer nos tout premiers pièges à lutins. Quelle ne fut pas notre grande surprise de découvrir, après seulement quelques secondes de marche, des traces de chats, euh lutins, fraîchement dessinées dans la neige. L’espoir était au maximum… ils étaient en ville, la chasse aux lutins était ouverte.

Les garçons ont aussitôt entrepris de suivre à la trace les petits pas dans la neige, qui menaient à l’endroit de prédilection, le balcon arrière. Directement placé sous leur fenêtre de chambre, cet emplacement était parfait pour une inspection visuelle dès le lendemain matin.

Piège à lutin dans une main et biscuit dans l’autre, les enfants étaient prêts à débuter les cérémonies d’ouverture de la chasse aux lutins. C’est donc avec un peu d’hésitation qu’ils ont lancé leur biscuit dans le sac. (Il semblait être un peu trop alléchant pour être lancé dans le fond d’un sac… retiendraient-ils de leur père par hasard ?). Une fois le sac mis par terre et le bâton placé dans l’ouverture, nous étions prêts à aller nous coucher. Cette chasse nous avait clairement épuisées!

Quelque temps plus tard, une fois la marmaille endormie, la magie commençait à opérer! Par une étrange attraction, papa se sentait attiré vers les fameux pièges. Était-ce le goût de manger à nouveau des biscuits qui venaient le hanter ? En partie semblerait-il. Une fois les biscuits (surgelés) engloutis, quelques petits détails devaient être mis en place afin que je sois disculpé d’être un lutin.

À l’aide d’une longue perche, j’ai tracé dans la neige quelques petits pas qui s'éloignaient vers le boisé. L’illusion était PARFAITE, les lutins semblaient avoir réussi à s’échapper avec leur butin. (Note à moi-même : parfaire ma technique pour les prochaines années, ils ne mordront pas longtemps!)

Dimanche matin, ce qui devait arriver arriva. Loïc avait regardé par sa fenêtre… le piège avait bougé! Nous nous sommes donc précipités dehors à la vitesse de l'éclair (je commence à croire à la magie des lutins, car l’habillage ne se fait pas à si grande vitesse en temps normal).

Vous vous en douterez, ce ne fut pas sans un peu de déception que nous avons constaté qu’aucun petit gnome ne dormait dans nos pièges.

Mais nous avions prévenu le coup! Nous avions maintenant 2 appâts à lutins : les fameux biscuits et… un jouet (pour qu’ils s’endorment papa ? nous a demandé Loïc!). C’était logique, ils devaient rester dans la poche le plus longtemps possible afin de se faire prendre par le levé du soleil (rappelez-vous, ils figent le jour).

Il ne reste plus qu’à attendre la suite, demain matin!

 

DSC_2993